CDO vs DRH : le combat de l’année

La digitalisation révolutionne les entreprises. Cette transformation chamboule de différentes manières le monde du travail. Notamment, cette phase de transformation a permis la création d’un poste : CDO « Chief Digital Officer ».

La mission du CDO est principalement de « définir et de piloter la stratégie digitale d’une entreprise en collaboration étroite avec le DRH ». Poste encore émergent et peu connu, il est donc important de faire un bilan de son rôle dans l’entreprise. Le CDO doit dans un premier temps faire un « état des lieux de la maturité numérique de l’entreprise », c’est-à-dire la présence en ligne, le niveau de maitrise technologique etc… Par la suite, le CDO doit accompagner la transformation digitale au sein de la culture de l’entreprise. Ainsi, le CDO doit rassurer ses collaborateurs sur les bénéfices de la digitalisation.

Pour résumer, le CDO doit :

  1. Réfléchir et appliquer la stratégie globale
  2. Guider les managers et les équipes

L’étude de Deloitte souligne l’importance de ce nouveau poste car la moitié des DRH questionné insiste sur la nécessité de ce poste. Cependant, seulement un tiers des entreprises possède un CDO ou est en phase d’en recruter un. De plus, cette étude insiste aussi sur la culture de l’entreprise et sa maturité digitale comme deux facteurs clés dans la nécessité de la présence d’un CDO.

Cependant il doit être souligné que le CDO et le DRH doivent travailler ensemble. Patrick Bertrand, directeur général de Cegid souligne que « le DRH est bien le premier CDO de l’entreprise ». Ainsi, « opposer DRH et CDO est un non-sens ». Au contraire, les compétences du CDO viennent compléter celles du DRH. Cela permettra une contribution majeure « au développement de l’entreprise ».

Laisser un commentaire